Musée d’art islamique

Cairo, Egypt

 

Partner Discover Islamic Art

C’est le khédive Ismaïl Pacha qui initia à la mosquée al-Hakim la collection de curiosités d’époque islamique. Et c’est le Conseil pour la préservation des antiquités arabes, créé en 1881 en association avec le ministère des Fondations pieuses (Awqaf), qui fut en charge de la Maison des antiquités arabes, comme on l’appelait alors, jusqu’en 1930, date à laquelle le musée passa au ministère de l’Éducation.

Au cours de ses 20 premières années, les acquisitions du musée ne provenaient que des mosquées et des bâtiments publics. Plus tard, le musée entreprit sa première fouille en 1910 dans les environs de Doronka en Haute Égypte, puis une seconde au sud du Caire, mettant au jour une section de la ville de Fustat (première capitale islamique d’Égypte).

Le musée a acquis de nombreuses pièces grâce à des dons. Le roi Fouad Ier a légué une collection de textiles, de balances et de sceaux de grande valeur, tout comme le roi Farouk, l’émir Muhammad Ali et l’émir Youssouf Kamal. L’émir Kamal al-Din Hussein ainsi que Yakoub Artin Pacha et Ali Ibrahim Pacha ont également offert des collections complètes.

Les collections, riches de 7 082 pièces, ont été transférées dans leur bâtiment actuel en décembre 1903 à l’occasion de l’inauguration du présent musée. En 1952, le musée a été rebaptisé “Musée d’art islamique” pour refléter l’ampleur des collections : des objets produits dans le monde islamique et couvrant une période allant du début de l’ère islamique (VIIe siècle) à la fin du XIXe siècle. Le nombre de pièces enregistrées atteint maintenant les 103 000.

Les collections comprennent des lampes en verre émaillé, des céramiques égyptiennes et une rare collection de filtres de gargoulettes en filigrane à décor peint sous glaçure, ces pièces étant célèbres pour leurs motifs d’entrelacs. À noter également des collections de bois, de textiles et de pierres à inscriptions, et une collection de tapis qui est considérée comme l’une des plus importantes de sa catégorie. Les collections d’instruments scientifiques montrent bien à quel point la civilisation islamique a contribué à la connaissance dans des domaines aussi nombreux que différents. Il y a aussi une extraordinaire collection de sceaux, poids et mesures, et de pièces de monnaies en or, argent, et cuivre.

Riche de l’une des plus importantes collections d’art islamique au monde, le Musée d’art islamique continue à développer ses collections, et à moderniser le bâtiment avec ses 25 pièces, ses bureaux et son jardin archéologique.

Address(es)
T +20 2 2390 1520

Director General
Faculty of Arts, Ayn Shams University

Dr Ahmed Al-Shoky
T +20 2 2390 1520
alshokyart@yahoo.com

Director of Information Department
Samy Abbas
T +20 2 2390 1520
miainegypt@gmail.com



Google Maps