Nom de l’Objet:

Mosaïque de l’église de Masouh

Localisation:

Hisban, Jordanie

Musée conservant l’objet:

Parc archéologique de Madaba

Date de l’objet:

Seconde moitié du Ier siècle-première moitié du IIe siècle de l’Hégire (seconde moitié du VIIe siècle-première moitié du VIIIe siècle J.-C.)

Matériau(x) / Technique(s):

Mosaïque.

Dimensions:

25 x 15 m

Période / Dynastie:

Byzantine, post-ommeyyade

Provenance:

Hisban, Jordanie.

Description:

L'église de Masouh se trouve à 10 km au nord de Madaba à Hisban. Des fouilles archéologiques menées en 1970 ont permis de repérer différentes phases de construction allant du Ve siècle J.-C. (donc avant l'ère musulmane) au Ier siècle H (VIIe siècle J.-C.).
Deux sols en mosaïques superposés y ont été mis au jour. Le sol inférieur date du VIe siècle J.-C. et n'a pas souffert des destructions iconoclastes. La mosaïque supérieure du Ier siècle H (VIIe siècle J.-C.) a été gravement et systématiquement endommagée par les iconoclastes. Elle a été soigneusement réparée par la suite, comme le montrent des zones de tessères de plus grandes dimensions. Sa zone centrale est remplie par un réseau orthogonal de fleurons. Dans certains panneaux ainsi formés figurent des animaux, dont un lion devant l'inscription qui donne la date de l'église. Une seconde inscription fournit le nom des membres du clergé et des donateurs qui construisirent cet édifice à l'époque de l'évêque Théodore d'Esbus.
Le sol de mosaïque dans l'abside sur le côté nord de l'église est en partie préservé. Il est décoré d'enroulements de vigne et entouré d'une bordure de feuilles d'acanthe. à l'intérieur des rinceaux, les motifs animaux et végétaux ont été endommagés par les iconoclastes.
Dans la nef, le sol se compose d'une bordure de feuilles d'acanthe qui entoure deux panneaux décorés de motifs figuratifs et d'un motif de croix à extrémités concaves. Le panneau oriental met en scène un batelier et un pêcheur portant une rame et un crochet ainsi que des cercles remplis d'oiseaux et de fleurs. Les figures ont été détruites par les iconoclastes et remplacées par des motifs floraux, architecturaux et des croix. Les scènes de chasse, qui font partie d'un bandeau de mosaïque décoratif trouvé dans le presbytère, ont également été détruites au Ier siècle H (VIIe siècle J.-C.).
L'église fut reconstruite après cette période. La moitié des colonnes d'origine ont été éliminées et leurs fondations recouvertes de tessères.

View Short Description

Comment date et origine ont été établies:

La mosaïque est datée par son inscription dédicatoire, qui mentionne que l'église a été édifiée à l'époque de l'évêque Théodore d'Esbus (fin VIe siècle J.-C.). Van Elderen a conclu en 1986, d'après l'étude des phases archéologiques de la construction, que les destructions iconoclastes s'étaient produites à la fin du VIe siècle. Pour Schick (1995), l'église de Masouh était encore fréquentée au début de la période abbasside.

Mode d’acquisition par le musée:

Ce sol en mosaïque a été découvert lors de fouilles archéologiques menées dans l'église en 1970. Pour assurer sa conservation, on l'a prélevé de son site en 1993 et transporté au Parc archéologique de Madaba.

Mode d’établissement de la provenance:

Cette mosaïque a été trouvée lors de fouilles archéologiques menées dans le complexe monastique d'Hisban en 1970.

Bibliographie sélective:

Piccirillo, M., The Mosaics of Jordan, Amman, 1993, pp. 252-253.
Piccirillo, M., “La chiesa di Massuh e il territorio della diocesi di Esbus”, Liber Annuus, 33, 1983, pp. 335-346.
Schick, R., The Christian Communities of Palestine from Byzantine to Islamic Rule: A Historical and Archaeological Study, Princeton, 1995, pp. 404-405.
Van Elderen, B., “Byzantine Churches and Mosaics in Transjordan”, in Geraty, L. and Herr, L. (dir.), The Archaeology of Jordan and Other Studies [n.d.], pp. 237-246.

Citation de cette page web:

Ghada Al-Yousef "Mosaïque de l’église de Masouh" in Discover Islamic Art , Museum With No Frontiers, 2018. http://www.museumwnf.org/thematicgallery/thg_galleries/database_item.php?itemId=objects;ISL;jo;Mus01_H;39;fr&id=mosaics

Fiche rédigée par: Ghada Al-YousefGhada Al-Yousef

Ghada Al-Yousef is an archaeologist and the Director of the Friends of Archaeology Society in Jordan. She studied at the University of Jordan from where she received her BA and MA in Archaeology. In 1993 she undertook a course in the restoration and conservation of ancient mosaics held by the Italian government in Jordan. She was affiliated to the Jordanian Department of Antiquities from 1994 to 1997 as a trainee in the restoration of ancient mosaics and the production of modern mosaics at Madaba Mosaic School. In 1995 she opened her own gallery and workshop for producing mosaics. She was appointed as the Director of the Friends of Archaeology Society in 2001. She has carried out excavation work in Amman and Madaba.

Édition: Mandi Gomez
Traduction par: Jacques Bosser (de l'anglais).
Édition: Margot Cortez

N° de travail MWNF : JO 80