Nom de l’Objet:

Mosaïque de sol

Localisation:

In situ à al-Qastal, Jordanie

Date de l’objet:

101-105 de l’Hégire / 720-724 J.-C. ou 125-126 H / 743-744 J.-C.

Matériau(x) / Technique(s):

Mosaïque.

Dimensions:

330 x 330 cm

Période / Dynastie:

Omeyyade

Provenance:

Al-Qastal, Jordanie.

Description:

Au cours de la période omeyyade (première moitié du IIe siècle H / VIIIe siècle J.-C.), de nombreux complexes palatiaux de grand luxe furent édifiés en territoire syro-palestinien, comme Hicham ibn Abd al-Malik à Jéricho, Qasr al-Hir al-Gharbi et al-Hir al-Charqui en Syrie, Qasr al-Amra, le palais omeyyade de la citadelle d'Amman, Qasr al-Hallabat, al-Mouwaqqar et al-Qastal en Jordanie. Ces palais étaient splendidement décorés de stucs sculptés, de fresques murales et de sols en mosaïque.
Un très important sol en mosaïque a été découvert presque par hasard à al-Qastal en 2000 après des fouilles illicites sur un site où l'essentiel des murs avaient été rasés jusqu'aux fondations. Heureusement, les sols des salles nord et sud du palais étaient bien préservés. Complets, ils représentent un bon exemple de la remarquable qualité de ce type de travail dans les palais omeyyades de l'époque.
Le sol en mosaïque de la salle nord mesure 330 x 330 cm. Il consiste en une zone centrale encadrée par trois bordures à ornementation de guilloché et de tresse, séparées par des lignes de motifs en T inversés de diverses couleurs. La zone centrale est de surcroît délimitée par deux bordures géométriques entrelacées à angles concaves formant un cadre octogonal autour de la scène centrale représentant un lion attaquant un taureau, les dents et les pattes avant plantées dans le cou de sa victime pour la basculer à terre. Cette mosaïque est d'une extraordinaire qualité dans la variété tonale de ses couleurs, les dimensions de ses tesselles et les effets ombrés qui donnent une vie et une profondeur palpables à la scène. Dans chaque quart de rond d'angle apparaissent divers oiseaux et plantes sur fond blanc : au nord-est un canard la tête vers l'arrière, au sud-est une perdrix picorant une plante et aux deux autres angles un canard et une perdrix, préservés seulement partiellement.
Le sol en mosaïque de la salle sud est identique, à l'exception de la scène centrale représentant un léopard chassant une gazelle. Tout aussi réaliste que la précédente, elle montre des détails comme les yeux, les crocs et les dents acérées qui transpercent le cou de la gazelle et provoquent un flot de sang. On peut voir et presque sentir l'extrême férocité du fauve et l'agonie de la gazelle.
Des scènes comme celle-ci se voulaient également une démonstration de puissance et un message d'avertissement aux adversaires du souverain. Des sols de mosaïque similaires se trouvent dans d'autres palais omeyyades comme au Qasr al-Hallabat en Jordanie et dans la salle d'audience du hammam de Khirbat al-Mafjar à Jéricho.

View Short Description

Propriétaire d’origine :

Yazid ibn Abd al-Malik (r. 101-105 H / 720-724 J.-C.) et son fils al-Wallid II (r. 125-126 H / 743-744 J.-C.)

Comment date et origine ont été établies:

Ce palais et cette mosaïque sont datés de la période omeyyade grâce à une poésie qui associe les deux qasr d'al-Mouwaqqar et al-Qastal à Yazid ibn Abd al-Malik (r. 101-105/720-724) et à son fils al-Wallid II (r. 125-126/743-744). Le poète Kouthayyir Azza mentionne en effet al-Mouwaqqar et al-Qastal dans un texte qui indique leur appartenance à la même personne : “Que Dieu bénisse le quartier [famille] qui se trouve à Mouwaqqar [et s'étend] à Qastal al-Balqa aux appartements suspendus.” De plus, des fouilles exécutées sur le site depuis 1983 ont permis la découverte de tessons de céramique, de fragments de stuc sculpté et de peintures à fresque montrant que le bâtiment avait été reconstruit à la période omeyyade.

Mode d’acquisition par le musée:

La mosaïque se trouve encore in situ à al-Qastal.

Mode d’établissement de la provenance:

La mosaïque a été mise au jour dans le complexe du palais d'al-Qastal.

Bibliographie sélective:

Bisheh, G., “Two Umayyad Mosaic floors from Qastal”, Liber Annuus, 50, 2000, pp. 431-437.
Piccirillo, M., The Mosaics of Jordan, Amman, 1993, p. 352.
Schick, R., The Christian Communities of Palestine from Byzantine to Islamic Rule: A Historical and Archaeological Study, Princeton, 1995, p. 432.

Citation de cette page web:

Ghada Al-Yousef "Mosaïque de sol" in Discover Islamic Art , Museum With No Frontiers, 2018. http://www.museumwnf.org/thematicgallery/thg_galleries/database_item.php?itemId=objects;ISL;jo;Mus01_H;17;fr&id=mosaics

Fiche rédigée par: Ghada Al-YousefGhada Al-Yousef

Ghada Al-Yousef is an archaeologist and the Director of the Friends of Archaeology Society in Jordan. She studied at the University of Jordan from where she received her BA and MA in Archaeology. In 1993 she undertook a course in the restoration and conservation of ancient mosaics held by the Italian government in Jordan. She was affiliated to the Jordanian Department of Antiquities from 1994 to 1997 as a trainee in the restoration of ancient mosaics and the production of modern mosaics at Madaba Mosaic School. In 1995 she opened her own gallery and workshop for producing mosaics. She was appointed as the Director of the Friends of Archaeology Society in 2001. She has carried out excavation work in Amman and Madaba.

Édition: Mandi Gomez
Traduction par: Jacques Bosser (de l'anglais).
Édition: Margot Cortez

N° de travail MWNF : JO 29