Nom de l’Objet:

Scalpel chirurgical

Localisation:

Le Caire, Egypte

Musée conservant l’objet:

Musée d’art islamique

Date de l’objet:

IIIe siècle de l’Hégire (IXe siècle J.-C.)

N° d’inventaire Musée:

1/ 25319

Matériau(x) / Technique(s):

Fonte de cuivre.

Dimensions:

L. 16,50 cm

Période / Dynastie:

Abbasside

Provenance:

Égypte.

Description:

Scalpel à longue poignée se terminant par une lame aiguisée. Des fouilles menées à Fustat – première capitale de l'égypte islamique fondée par Amr ibn al-'As en 21 H / 641 J.-C. – ont révélé une importante cache d'instruments chirurgicaux considérés comme les plus anciens de ce type. Cette collection illustre les remarquables progrès accomplis alors en égypte dans les domaines de la médecine et de la chirurgie.
Les musulmans excellaient en chirurgie dès le début de la période islamique. Des sources historiques et des manuscrits témoignent de l'avancement de cet art dans toutes les régions du monde islamique. Le grand médecin d'al-Andalus Abou al-Qasim Khalaf bin al-'Abbas al-Zahrawi (329-404 H / 940-1013 J.-C.) est le plus célèbre des chirurgiens musulmans d'alors. Il conseillait aux chirurgiens de se familiariser avec l'anatomie et mettait l'accent sur la dissection, moyen d'acquérir la connaissance du corps humain, pour connaître les causes de la mort et en tirer des bénéfices pour des cas similaires. Son œuvre la plus célèbre est une encyclopédie intitulée Al-Tasrif liman 'ajaz 'an al-Taalif, qui décrit et illustre plus de 150 instruments chirurgicaux et plusieurs modes de stérilisation de la zone de l'opération.
Les opérations chirurgicales faisaient déjà appel à l'anesthésie générale. On se servait alors d'une éponge imbibée d'un mélange d'huile de haschich, d'opium de ray-grass, de jusquiame et de belladone, mise à sécher au soleil puis humidifiée et placée sous le nez du patient pour l'insensibiliser. Les chirurgiens utilisaient des fils en boyau animal, de chat par exemple. Al-Zahrawi enseignait à ses étudiants comment refermer des blessures par une couture interne des plaies, couture similaire à celle utilisée par la chirurgie esthétique actuelle. Son encyclopédie couvre d'ailleurs la chirurgie esthétique et traite de la rectification des lèvres, de l'oreille, du nez et aborde la chirurgie des vaisseaux sanguins. Les médecins musulmans savaient réduire les fractures et utilisaient des attelles et des pansements pour le traitement des crânes et des membres fracturés. L'énorme quantité d'instruments médicaux et chirurgicaux retrouvés illustre peut-être les extraordinaires progrès accomplis en médecine et chirurgie aux premiers temps de la période islamique.

View Short Description

Comment date et origine ont été établies:

Rapprochements avec des sources historiques sur les progrès accomplis dans les domaines de la médecine et de la chirurgie en égypte au cours de la période abbasside. Comparaison et analyse d'illustrations d'instruments chirurgicaux de l'encyclopédie de al-Zahrawi, intitulée Al-Tasrif liman 'ajaz 'an al-Taalif, ainsi que d'autres ouvrages médicaux contemporains représentant des scalpels de ce type.

Mode d’acquisition par le musée:

Objet découvert lors de fouilles archéologiques sur le site de Fustat.

Mode d’établissement de la provenance:

Il est probable que ce scalpel, ainsi que d'autres instruments chirurgicaux découverts lors de fouilles archéologiques à Fustat, a été fabriqué en égypte. Aucune source historique ne parle d'importation d'instruments médicaux. Par ailleurs, les domaines de la médecine et de la chirurgie connurent un fort développement au cours de cette période.

Bibliographie sélective:

–––––––, Quand les sciences parlent arabe – VIIIe-XVe siècle ap. J.-C. / IIe-IXe siècle H, catalogue d'exposition, Le Caire, 2003.
–––––––, “Catalogue Ishamat al-Hadara al-'Arabiya wa al-Islamiya fi al-'ouloum al-Tibiya [Catalogue des contributions de la civilisation arabe aux sciences médicales ”, Makhtoutat Dar al-Koutoub al-Masriya [Manuscrits de Dar al-Koutoub al-Masriiya], Le Caire, 2002.
Sayour, S. A., “La Medicina en la época Islamica”, Prisma, Magazine of the Ministry of Culture, Le Caire,n° 12, 2001, p. 49.
'Awad, H. A., “Al-Jiraha fi al-'asr al-Islami [La chirurgie à l'époque islamique]”, Majalat al-Dirasat al-Islamiya [Journal des études islamiques], vol. 3, Le Caire, 1988.

Citation de cette page web:

Salah Sayour "Scalpel chirurgical" in Discover Islamic Art , Museum With No Frontiers, 2017. http://www.museumwnf.org/thematicgallery/thg_galleries/database_item.php?itemId=objects;ISL;eg;Mus01;47;fr&id=scientific_objects

Fiche rédigée par: Salah SayourSalah Sayour

Salah Ahmad Sayour holds a BA in Islamic Antiquities, Faculty of Arts, Cairo University (1973) and is currently studying for an MA in the same field. In 1979 he had a four-month scholarship at Austrian museums to study museology. Preparing exhibitions for the Museum of Islamic Art's collections in the Arab World Institute, Paris and curating exhibitions held in host museums in the USA and Paris augmented his experience leading to his appointment as head of several sections at the Museum. He has written several articles on Islamic painting and arts for Prism Magazine published by the Ministry in different languages and has participated in preparing scientific texts for the catalogues for the Museum's exhibitions at home and abroad.

Traduction par: Jacques Bosser (de l'anglais).
Édition: Margot Cortez

N° de travail MWNF : ET 87