Musée des arts islamiques de Kairouan

Kairouan, Tunisia

Le Musée des arts islamiques de Kairouan est installé dans un ancien palais présidentiel transformé en lieu culturel et éducatif le 14 novembre 1986. Il renferme quatre salles, distribuées au rez-de-chaussée et à l’étage. On distingue au rez-de-chaussée:

- La salle des céramiques, qui abrite des objets remontant aux époques aghlabide, fatimide et hafside. Ceux de l’époque aghlabide sont caractérisés par l’usage du reflet métallique, par l’utilisation de l’écriture coufique archaïque et par les décors zoomorphes et anthropomorphes stylisés. Cet espace s’enrichit d’une collection de carreaux de céramique d’Iznik colorés en bleu.

- La salle de la Grande Mosquée, qui abrite des éléments muséographiques appartenant à ce monument religieux tels que des frises décorées de motifs floraux et épigraphiques et faisant partie de la toiture. On trouve également une reconstitution du mihrab de la mosquée et la porte de la maqsoura. Une maquette représentant le monument dans son ensemble est en cours de réalisation et sera exposée dans cette salle.

- La salle des inscriptions lapidaires, qui est actuellement en cours d’aménagement ; elle abritera des stèles funéraires plates, prismatiques et en fût de colonne provenant du cimetière de Kairouan. En outre, elle accueillera l’inscription de la fondation de la ville de Sabra al-Mansouriya, caractérisée par son style d’écriture et par ses imposantes dimensions.

- La salle de Sabra al-Mansouriya, qui recevra les objets exhumés de la fouille de Sabra ; elle ne renferme actuellement que le moulage du four à barres mis au jour sur le même site.

À l’étage, les vitrines de la salle des monnaies et bijoux conserve une importante collection de pièces de monnaie remontant aux époques aghlabide, fatimide, hafside et ottomane et retraçant l’évolution de ces objets. Cette salle contient aussi des objets en verre provenant du site de Sabra et la lanterne d’al-Mouiz. La salle des manuscrits renferme une riche collection de feuillets de coran en parchemin appartenant à la bibliothèque de la Grande Mosquée de Kairouan et mentionnant l’évolution des styles d’écriture et d’ornementation (du IIIe/IXe au XIIIe/XIXe siècle), et doit l’essentiel de sa réputation au fameux “parchemin bleu” du IVe/Xe siècle. À ces feuillets, il faut ajouter les reliures en cuir rehaussées de décors floraux et géométriques.

Une telle exposition permanente aide à la lecture de l’histoire de la ville de Kairouan – histoire que l’ouverture de la salle de Sabra, de la salle des inscriptions lapidaires et de la salle de la Grande Mosquée de Kairouan contribuera encore à mieux appréhender.

Address(es)
Musée des arts islamiques
Kairouan-Raqqada
T +216 77 228126
F +216 77 228469

Lotfi Abd Eljaoued



Museum on Google Maps